Les 5 choses que vous devez absolument arrêter pour mincir durablement


Pour se sentir bien dans sa peaubien dans son corps et sa tête

avec des techniques 100 % naturelles. 

Découvrez nos 6 videos gratuites !! 

en vous inscrivant ci-dessous

 
 

 Je hais les spams ! Votre email ne sera JAMAIS vendu ou cédé à quiconque.


On vous a tout raconté sur la minceur. TOUT. Et surtout, n’importe quoi. Mais rassurez-vous, grâce à l’imagerie cérébrale et à la prise en compte de votre être dans sa globalité, vous pouvez maintenant faire enfin la paix avec vos contours… et en profiter pour améliorer par la même occasion votre humeur, votre sommeil et votre santé !

Pour perdre du poids durablement, commencez par BANNIR immédiatement :

  • Les régimes !

Les régimes ne servent qu’à engrosser l’industrie de la minceur et à augmenter votre stockage graisseux. Pourquoi ? Car le cerveau ne supporte pas la restriction : il assimile la privation à une famine. Or, une famine est le pire des dangers dans le règne animal. Résultat ? A la première incartade en dehors du régime, le cerveau fait en sorte que vous stockiez. Mais, surtout, il compense : il vous pousse à manger plus ! Pas besoin d’ajouter que, dans ce cas, il est quasiment impossible de lui résister. La preuve de cette incapacité des régimes à vous faire mincir durablement est mathématique : il existe 17 000 régimes et 1 Français sur 2 est en surpoids. Si un de ces régimes fonctionnait vraiment, tout le monde serait mince et vous en premier !

  • Les formulations défaitistes

Pourquoi parler de langage dans un article sur la minceur me direz-vous ? Car c’est le cerveau qui dirige la totalité de votre être : de ses mouvements à ses contours en passant par ses pensées (formulées avec des mots). Or, on sait aujourd’hui grâce à l’avancée des neurosciences que l’anticipation au sein du cortex préfrontal créée des autoroutes neuronales… qui participent à la transformation des projections mentales en réalités physiques. Imaginez que, lorsque vous vous faites plaisir, vous vous dites à chaque bouchée « Oh lala je vais grossir ! » ou « Tout ça va se stocker dans mes fesses ! »… Que pensez-vous qu’il se passe ? La science est très claire concernant les conséquences de ce type de pensée : ce qui est souligné est ce qui se développe ! Vous allez gonfler si vous le pensez ! Branchez-vous donc à la place sur le positif et sur des résultats enviables.

  • Le fait d’oublier que vous avez un deuxième cerveau

Non non je ne parle pas des deux lobes qui constituent votre cerveau « d’en haut ». Je parle des neurones qui se situent dans votre système digestif… et qui forment un cortex de la taille de celui d’un chat. (D’ailleurs, vous en possédez même un troisième, niché dans votre cœur ! Mais chut… On réserve ce secret pour un prochain article.) Si vous apprenez cette information capitale aujourd’hui, vous serez étonnez de découvrir que ces neurones du ventre forment le siège de la plupart de votre immunité… et, surtout, de 90% de la production de sérotonine de votre corps ! Et la sérotonine… c’est l’hormone de la bonne humeur et du bien-être ! Or, il est primordial d’être léger dans sa tête pour l’être dans son corps. Ne dit-on pas que les soucis sont pesants ou qu’ils nous alourdissent ? Ces images s’incarnent dans votre physique, on l’a vu.

  • Le stress

C’est maintenant prouvé par la science : le stress augmente l’acidité de votre organisme et perturbe les bactéries de votre intestin, vous faisant stocker jusqu’à 20% plus qu’une personne plus zen. Pourtant, quand on entend « il faut arrêter de stresser », l’angoisse commence ! Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous ! Pas tant que ça : revenir au corps est souvent la solution quand la tête s’emballe. De plus, bonne nouvelle ! Pour diminuer les tensions, les conseils à appliquer sont les mêmes que pour chouchouter votre « deuxième cerveau » : favoriser une respiration ventrale (en grandissant, nous ne respirons plus qu’avec la poitrine alors que c’est le ventre qui doit se gonfler à l’inspire et se rétracter à l’expire), favoriser le mouvement (les grandes marches dans la nature par exemple), manger calmement en mâchant et en ne vous concentrant que sur vos sensations et enfin, accueillir vos émotions.



  • Le refoulement de vos émotions

Sans peut-être vous en rendre compte, vous avez appris à masquer vos émotions et à les intérioriser afin d’être mieux accepté au travail ou en société. Ce phénomène est très probablement à l’origine de votre prise de poids car, à faire la cocotte minute, vous risquez (au moins !) deux choses : gonfler (physiquement) et exploser (avec nos proches). Petit à petit, pour vous alléger, il vous faut entamer un processus d’accueil des émotions. Dans un premier temps, si vous sentez une émotion considérée comme « négative », ne la refusez pas et – surtout ! – ne vous culpabilisez pas de l’éprouver ! Vous avez le droit d’être triste ou en colère. Ces ressentis vous indiquent qu’un de vos besoins n’est pas nourri : un besoin d’attention, d’amour, de respect de votre territoire, de changement, de reconnaissance etc. C’est la deuxième phase : prendre connaissance de ce dont vous avez réellement besoin. La troisième consiste à désactiver l’émotion pour qu’elle ne s’ancre pas en vous, vous faisant stocker le gras et les ressentiments. Vous aurez ensuite le champ libre pour changer ce qui ne vous convenait pas ! Promis, quelques kilos s’envoleront avec vos problèmes résolus et vos besoins entendus !

Belle journée à vous !

Légèrement,

Charlotte de LIGHT Mind & Body

Mots clefs ayants mené à cette page :

  • meilleur creme anti ride 60 millions de consommateur 2016
  • meilleure creme de jour anti age
 

Comment réduire vos rides et avoir un visage rayonnant, avec un petit budget 

Télechargez le guide en pdf qui regroupe les meilleures trucs et astuces de Rester-en-forme  

en vous inscrivant ci-dessous

 
 
 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge